Le projet

Notre proposition

« Faciliter l’intégration des migrants grâce à l’apprentissage de la langue et culture française, et par la participation à un restaurant associatif. »

1. ERIS est une école de français, intensive, pour les migrants. La formation sera délivrée par un intervenant professionnel, 4 demi-journées par semaine. Le cycle de formation durera 3 mois, avec un chevauchement des sessions, permettant une intégration des nouveaux par les anciens.

A l’issue de la formation, les anciens apprenants continueront d’être actifs dans l’association, en tant que bénévoles (participation aux activités, interprètes…).

 

2. En parallèle, les apprenants s’engageront à participer aux activités d’un restaurant associatif, aux côtés de bénévoles français.

Ces activités permettront aux migrants la mise en situations concrètes (pratique de la langue, confrontation à la culture…) ainsi que le développement de compétences. La participation commune au restaurant des migrants et des bénévoles (français, anciens bénéficiaires…) sera l’expérience d’un « faire-ensemble ».

Le restaurant associatif, qui sera géré par un salarié de l’association, sera ouvert à tous, sous réserve d’une adhésion à l’association (montant symbolique). Les plats proposés seront uniques, avec pour thématiques les pays d’origine des migrants.

 

3. Il est également prévu des temps de loisirs, organisés par les apprenants et les bénévoles, afin d’utiliser des moments conviviaux pour mettre en pratique le français et expérimenter la culture.

 

4. De plus, chaque apprenant sera mis en lien avec un bénévole français, et ils se rencontreront 2 heures par semaine, en vue de créer une amitié interculturelle.

L’ensemble du projet permettra de générer un cercle vertueux d’intégration des migrants : l’amélioration de l’estime de soi par l’utilité sociale facilitera l’apprentissage du français, et la mise en lien entre les migrants et citoyens favorisera la découverte et connaissance mutuelle.

 

Nos objectifs

A fin 2018 :
– 60 migrants diplômés en français
– 3 salariés
– 3 services civiques
– 100 bénévoles
– 2 400 repas vendus
– des centaines d’amitiés interculturelles

 

Pourquoi notre modèle est innovant ?

Une participation concrète des bénéficiaires, avec l’engagement dans la vie du restaurant. Un modèle fondé sur le « faire-ensemble » : une contribution collective entre des bénévoles français et des migrants.
Une réponse qui n’existe pas à Lyon : une école de français couplée à des activités d’intégration. Un modèle économique permettant de contribuer aux frais de structure.